Assurance pour voiture sans permis

assurance-voiture-12

L’industrie automobile a enregistré une forte augmentation des ventes de voiture sans permis.

La majorité des revendeurs admettent volontiers que le durcissement de la politique à l’égard des automobilistes et des taxis motos a des conséquences plutôt positives sur leur activité.

En effet, selon les dernières études réalisées, le nombre de retrait et suspension de permis de conduire a littéralement explosé.

Esthétiquement, la voiture sans permis ne ressemble plus à cet « ORNI » (Objet Roulant Non Identifié) démodé et peu attirant.

Sa clientèle a elle aussi évolué et progressé. Aux cotés des traditionnelles personnes âgées, on trouve à présent des jeunes branchés et des cadres dynamiques séduits par le rajeunissement des nouvelles gammes proposées.

Conquérir ces récents clients est une des raisons pour lesquelles les assureurs élaborent eux aussi de nouveaux produits d’assurance voiture sans permis qu’ils commercialisent de plus en plus au travers des sites internet comparateur d’assurance.

Les compagnies ont élargi ou étoffé leurs produits auto avec des offres d’assurance voiture sans permis plus généreuses au niveau des garanties et plus abordables au niveau du tarif.

Le prix d’une assurance auto sans permis varie en fonction de la puissance du véhicule mais également du conducteur, selon qu’il s’agisse d’un novice, titulaire du BSR (Brevet de Sécurité Routière) ou d’un conducteur expérimenté.

Les compagnies se réjouissent car elles savent également qu’un contrat d’assurance voiture sans permis a généralement une durée de vie plus longue qu’un contrat auto classique en raison d’une concurrence moins exacerbée et d’une clientèle âgée plus fidèle.

Faites appel à nos services pour un devis gratuit ou comparatif assurance voiture sans permis avant de souscrire.

En cas d’accident : comment remplir un constat amiable

assurance voiture 2

Le constat amiable est un document normalisé dans l’Union Européenne; il a pour but, suite à un accident de la route, d’expliquer les circonstances de ce dernier.

Il est utilisé par les assurances pour décider des responsabilités et des indemnisations taxi-motos-paris.eu/

Il est fortement conseillé par les assurances, mais n’est pas obligatoire. Il sert a expliquer les circonstances de l’accident.

 Il existe certains cas où, au vu de dégâts réduits voir inexistants et lorsque votre seul véhicule est impliqué, il peut ne pas être dans votre intérêt de déclarer le sinistre.
Cela pourrait avoir une répercussion sur le montant de vos primes, surtout si vous désiriez changer d’assureur.

Le constat amiable n’est pas un moyen pour l’un des protagonistes de reconnaitre ses responsabilités : c’est le rôle de la compagnie d’assurance.

Un seul constat doit être rempli pour deux véhicules, les conducteurs impliqués remplissent le recto, doivent tous deux le signer et transmettre leur exemplaire à leur assureur dans un délai de 5 jours.

Le recto du formulaire comporte des cases à cocher (qui précisent les circonstances de l’accident), un schéma sur lequel la position et la trajectoire des deux véhicules doivent apparaître, ainsi que le nom des voies et la signalisation.

Si des témoins étaient présents, le schéma doit montrer leur position et leur coordonnées doivent être inscrites sur le constat.

Que faire en cas de difficulté avec l’autre conducteur?

Si vous faites face a un refus de remplir le constat de la part de l’autre conducteur, il ne sert à rien d’insister : mentionnez le sur le constat. De même en cas de délit de fuite, remplissez le constat sur place et notez y le numéro d’immatriculation du véhicule si vous avez pu le relever, et les coordonnées des témoins s’il y en avait.

En cas de désaccord, ne pas négocier. Les dégâts peuvent s’avérer plus important qu’ils n’y paraissent et vous ne pourrez toucher aucune indemnisation sans constat amiable.

Si l’autre conducteur est étranger, rappelez-vous que le constat amiable est un document normalisé au niveau européen : que vous remplissiez le votre ou le sien, les rubriques sont identiques.

Conseils et bonnes pratiques

Il est important de toujours conserver dans son véhicule un ou deux exemplaires de constat amiable.

Votre assureur peut vous fournir gratuitement des constats sur simple demande.
Mettez aussi un stylo à bille dans votre boite à gants, cela peut vous éviter quelques déconvenues !

Pré remplissez éventuellement votre exemplaire avec les coordonnées de votre assureur, cela vous fera gagner du temps si vous devez l’utiliser.
Une fois le constat établi, vérifiez si possible les informations de l’autre conducteur (assurance, permis de conduire) en les comparant avec ses papiers, il peut arriver que certains fournissent de fausses informations…